La neuroscience éducationnelle : enrichir la recherche en éducation par l'ajout de méthodes psychophysiologiques pour mieux comprendre l'apprentissage

COMMENTAIRE

Stephen R. CAMPBELL et Pierre PAGÉ

L'objet de cet article consiste à présenter des arguments en faveur de la recherche en neuroscience éducationnelle qui peut être bien davantage qu’un simple domaine d’application des neurosciences cognitive et sociale (Campbell, 201 1). L'argumentaire s’arrime d'abord autour de la présentation des éléments du cadre neurophénoménologique qui sous-tend le travail effectué au laboratoire de neuroscience éducationnelle de l’université Simon Fraser (ENGRAMMETRON). Ensuite, à titre d'illustration sont présentées des données psychophysiologiques, provenant d’études de cas pilotes en didactique de la géométrie, impliquant notamment l’électroencéphalographie (EEG) et l’électro- oculographie (EOG). Trois techniques d'analyse des données brutes provenant de l’EEG sont abordées, soit l’analyse des sources, l’analyse spectrale et l’analyse statistique. Ces études de cas pilotes ont permis d’analyser le comportement électro-physiologique du cerveau et du corps, et de constater que ceux-ci s’activent différemment en fonction de la perception et du raisonnement face à la présentation de figures géométriques. Enfin, en conclusion, la pertinence de ce travail pour la théorisation en sciences de l’éducation, l’apprentissage et l'enseignement des mathématiques est soulignée et des pistes pour des études ultérieures en neuroscience éducationnelle sont suggérées. Ultimement, les auteurs espèrent faire valoir que la recherche en neuroscience éducationnelle, notamment celle s’appuyant sur l’inscription corporelle radicale de la pensée (Thompson et Varela, 2001), a sa place en sciences de l’éducation au XXI ième siècle et peut s’avérer d’un apport fécond, tant au plan théorique que méthodologique.

Campbell, S. R., & Pagé, P. (2012). La neuroscience éducationnelle : enrichir la recherche en éducation par l'ajout de méthodes psychophysiologiques pour mieux comprendre l'apprentissage. Neuroeducation, 1(1), 115-144.   [PDF]