Neurodidactique de la lecture : comprendre comment le cerveau apprend à lire pour mieux le lui enseigner

Brault Foisy, L.-M., Lafortune, S., & Masson, S. (2012). Neurodidactique de la lecture : comprendre comment le cerveau apprend à lire pour mieux le lui enseigner. Vivre le primaire, 25(1), 14-16. 

 Extrait :

« Depuis plusieurs années, un débat important a lieu quant à la méthode d’enseignement de la lecture qui devrait être favorisée. Certains préconisent une méthode syllabique, que l’on peut définir comme l’établissement d’une correspondance entre les signes écrits du langage (graphèmes) et les sons (phonèmes) qui leur correspondent. D’autres défendent davantage une méthode globale, qui consiste en la reconnaissance des mots en tant qu’entités indivisibles, en tant qu’images. Il est aussi possible de s’inscrire dans une approche dite mixte ou semi-globale, qui met l’accent à la fois sur le décodage des mots et sur le sens plus global de ce qui est lu.

Dans la pratique, il ne semble pas exister de consensus quant à la méthode d’enseignement de la lecture qui devrait être privilégiée. Dans plusieurs écoles, les deux méthodes, syllabique et globale, sont encore souvent utilisées de façon conjointe. Or, l’avènement des techniques d’imagerie cérébrale et de la neuroéducation nous permet aujourd’hui d’envisager le débat sous un angle nouveau. » (p. 14)

 Pour lire l'article, cliquez ici (reproduit avec la permission de l'éditeur).