Persévérance et conflit des réseaux de mémoire en formation à distance

2011-09-29_Breault2011.png

Breault, C. (2011). Persévérance et conflit des réseaux de mémoire en formation à distance. Distances, 13(1), 1-10.

Résumé

La non-persévérance aux études en formation à distance est un sujet d’inquiétude permanente pour les institutions au Québec. Afin de mieux comprendre la non-persévérance, de nombreuses variables ont été mises en relation avec cette problématique. Le présent article présente un modèle systémique de conflit de dominance des réseaux de mémoire. En outre, les études en neurosciences indiquent clairement que nous utilisons au moins trois réseaux de mémoire soit procédural, déclaratif et métacognitif. Ces trois réseaux sont présents dans chaque hémisphère cérébral et cette situation produit six réseaux de mémoire anatomiquement distincts. Le modèle suggère que ces réseaux fonctionnent selon 1) un principe de dominance et 2) un principe de conflit de dominance en situation d’apprentissage. Le modèle stipule qu’il y a un conflit de dominance lorsque l’activité principale d’un individu active un réseau de mémoire qui n’est pas celui requis lors de la formation. Afin d’éviter une telle situation, qui est beaucoup plus fréquente en formation à distance, il serait possible d’ajuster la conception pédagogique en développant au moins trois environnements d’apprentissage à l’intérieur d’un cours. Ces environnements sont en lien direct avec les modèles behavioriste, cognitiviste et humaniste dont chacun semble être associé à un réseau de mémoire. L’apprenant à distance pourra ainsi effectuer un meilleur arrimage entre ce réseau et celui requis lors de la formation. Une conséquence qui devrait réduire son niveau de stress et augmenter la persévérance lors de ses études. 

Pour lire l'article, cliquez ici.